Cherie Deville actrice X des USA…

Cherie Deville « Savoir que je vais donner du plaisir aux spectateurs me motive à me donner à fond. Et ça m’excite beaucoup ! »

La blonde Américaine Cherie Deville, 41 ans, est sans l’ombre d’un doute l’une des plus belles femmes mûres du porno mondial actuel. C’est également l’une des plus délurées, sensuelles et excitantes. Elle était comme on l’imaginait : intelligente, drôle et diablement sexy !

Interview de Cherie Deville par Fred Coppula pour chobix

Que faisais-tu dans la vie avant de te lancer dans le X ?

Avant le X, et encore aujourd’hui, j’ai été et je suis physiothérapeute. Je suis actrice X ET physiothérapeute, je fais les deux en même temps.

Meilleures photos de Cherie Deville

Le X ne serait donc qu’un hobby pour toi ?

Non. En fait, si je veux être précise, quand j’ai commencé à faire du X, oui à ce moment-là c’était un hobby. A l’époque je vivais à Nashville dans le Tennessee et j’étais physiothérapeute à plein temps. Donc simplement, quelques jours par mois, j’allais à Los Angeles, je tournais quelques scènes et je rentrais chez moi. A l’époque ça n’était vraiment rien d’autre que ça : je m’amusais, je gagnais un peu d’argent supplémentaire et je profitais de Los Angeles. Et puis au fur et à mesure mes séjours à Los Angeles devenaient de plus en plus longs, et à un moment je me suis dit : tu es douée pour faire du X, tu devrais en profiter. Finalement, j’ai donc déménagé à Los Angeles, et aujourd’hui je fais majoritairement du X, je n’exerce plus mon métier de physiothérapeute que une ou deux journées par semaine. J’ai mis un peu cette activité entre parenthèses tant que ça marche bien dans le porno pour moi, et puis quand ce ne sera plus le cas je ferai l’inverse.

Tes patients savent-ils que tu fais du X ?

Non. En tout cas aucun d’entre eux ne m’en a parlé (rires)… Ce n’est pas du tout un secret pour moi, je ne cache pas ce que je fais, mais en tout cas personne ne m’en a jamais parlé à ce jour…

Pour revenir au début de ta carrière, qu’est-ce qui t’a poussée à te lancer dans le porno ?

J’ai toujours été « sexuellement aventureuse », je fréquentais les clubs échangistes, etc. Et le week-end, il m’arrivait parfois d’être mo – dèle de nu pour des p h o t o – graphes, pour gagner un peu d’argent et parce que j’aimais ça. Et l’agence de casting X avec laquelle je suis toujours sous contrat aujourd’hui, O.C. Modeling, m’a repérée un jour sur un magazine en ligne. Ils m’ont demandé si j’avais déjà réfléchi à l’idée de faire du porno. Et à la vérité non, je n’y avais pas pensé. Maintenant, c’est le style d’opportunité qui n’arrive qu’une fois dans une vie. Et je me suis dit : c’est le genre de moment dont tu te rappelleras tout le temps en te disant « mince, j’aurais pu faire ce truc fou ». Et comme je ne voulais pas avoir de regret, je me suis dit banco, je vais essayer de voir si ce truc fou va me plaire, je vais tenter le coup ! C’était il y a 9 ans.

Comment s’est passée ta première scène X ?

C’était une scène lesbienne que j’ai tournée avec Holly Michaels pour la société Filly Films (la vidéo s’appelait « Seduced by Mommy 3 », N.D.L.R.).

Et ça a été fantastique. J’étais à l’aise devant la caméra, et la raison principale je pense c’est que Holly faisait partie de la même agence de casting que moi, et nous vivions toutes les deux dans les locaux de l’agence (les agences de casting américaines louent des villas à Los Angeles pour pouvoir héberger leurs actrices qui viennent de coins reculés des U.S.A. et qui n’ont pas encore d’appartement en ville, N.D.L.R.). On s’entendait bien et ça s’est donc bien passé.

galerie photo de Cherie Deville tenu sexy, se sensuelle

Tu ne faisais que du lesbien je crois au début ?

Oui, pendant presque deux ans. Et puis je me suis mise à l’hétéro. Te considères-tu donc comme bisexuelle ? Oui. En fait, pour te dire la vérité, jusqu’à mes 35 ans, je suis sortie avec très peu d’hommes. Je ne sortais quasiment qu’avec des femmes. Mais maintenant que je suis plus âgée, je fréquente des hommes beaucoup plus souvent. Les choses changent avec le temps (rires)…

Tes proches savent ils que tu fais du X ?

Oui. En fait je leur ai même dit avant même que je ne tourne ma première scène X. A cause d’Internet. Même à l’époque, il y a neuf ans, tout se retrouvait en ligne, donc j’ai estimé que ce n’était pas possible pour moi d’en faire un secret et qu’il valait mieux que ce soit moi qui leur en parle en premier.

Et puis j’étais une adulte responsable, j’avais déjà 33 ans, ce qui fait que même si certains d’entre eux ont manifesté des réserves ou des inquiétudes quand je leur ai dit, je n’avais plus 19 ans, donc ça s’est bien passé.

Qu’est-ce qui t’excite le plus quand tu tournes une scène X ?

La chimie qui se crée avec mon partenaire. Et puis le fait de savoir que le film que je suis en train de tourner va être regardé et apprécié par des fans me donne aussi beaucoup d’énergie ! Savoir que je vais donner du plaisir aux spectateurs me motive à me donner à fond. Et ça m’excite beaucoup !

 

Justement, quel est le meilleur moyen de t’exciter ?

Il faut me parler ! Même le plus bel homme du monde ou la plus belle femme, s’ils ne sont pas capables de créer une attraction minimum en me parlant, avec leur humour, avec leur personnalité ou quoi que ce soit, ils n’arriveront pas à m’exciter.

Est-ce que tu penses que tu aurais pu déjà te lancer dans le porno quand tu avais 20 ans ?

Non, j’étais trop immature pour ça. Émotionnellement, je n’étais pas prête à faire du X. Et là je ne parle pas des performances sexuelles. Sexuellement j’aurais pu le faire. Mais naviguer dans le monde des réseaux sociaux, résister à la pression extérieure qui s’exerce sur tous les gens du X, ça je n’aurais pas pu.

Encore aujourd’hui, vous êtes stigmatisé socialement quand vous faites du X, et ça vous empêche de faire tout un tas d’autres choses dans la vie, ça change les relations qu’on peut avoir avec les gens. A 33 ans, j’ai pu faire le choix du porno en toute connaissance de cause. Mais à 20 ans, je ne pense pas que ça m’aurait rendue heureuse.

Sexuellement parlant, quelle sont les différences entre toi aujourd’hui et il y a 20 ans ?

Simplement, je considère que chaque année je me connais encore un peu mieux que l’année d’avant. Je sais ce que j’aime, je sais ce que je veux, je sais ce que je n’aime pas… Au niveau de mes performances sexuelles, si j’avais été plus jeune, je dirais sûrement oui à tout sans m’en préoccuper. Aujourd’hui je suis capable de dire ce que je veux et ce que je ne veux pas, et à la fin je pense que c’est mieux pour tout le monde…

Si tu pouvais coucher avec n’importe qui au monde, ce serait qui et tu lui ferais quoi ?

Sans hésitation Scarlett Johansson. Depuis la première fois que je l’ai vue, j’ai toujours eu un faible pour elle. Ses courbes, son visage, ses lèvres… je la garderais bien dans ma chambre pour le restant de mes jours si elle était d’accord… Bon, dit comme ça c’est peut-être un peu flippant (rires), mais je l’adore, je la trouve fantastique !

Comment trouver Cherie Deville

Simplement en allant sur Twitter officiel https://twitter.com/cheriedeville

7 Questions a Cherie Deville

QUE REGARDES-TU EN PREMIER CHEZ UN HOMME ? J’aime les hommes qui ont confiance en eux, et qui veulent découvrir ce que j’ai à dire. Quand les hommes savent que vous faites du X, en général ils ne viennent vous voir que pour une chose : le sexe ! Donc celui qui est capable de me séduire sur un autre plan a un accès plus rapide à ma culotte (rires).

TU COUCHES DÈS LE 1ER SOIR ? Oui. En fait je n’ai aucune limite de temps : ça peut prendre un an, ça peut prendre dix minutes ; si tu me plais tu me plais ! > EST-CE QUE TU TE MASTURBES ? Oui !

UN SEX TOY PRÉFÉRÉ ? J’en ai deux : le premier est un sex toy Lelo qui à la fois rentre dans le vagin et stimule le clitoris en même temps. Le deuxième est le vibromasseur Hitachi. Ultra classique, mais il fait le job à chaque fois et c’est tout ce que je demande !

COMBIEN DE FOIS PAR SEMAINE FAIS-TU L’AMOUR ? Autant de fois que je le peux (rires) ! Qui est disponible ?

SEXUELLEMENT, ES-TU PLUTÔT SOUMISE OU DOMINATRICE ? Soumise. Ce qui est marrant parce que dans le porno on me donne souvent des rôles de dominatrice. Mais dans la vie réelle je ne le suis pas du tout !

QUELLE EST TA POSITION FAVORITE ? Ca dépend ! Les bites sont toutes courbées de façon différente, donc elles me remplissent de façon différente. Par conséquent avec un mec donné je peux adorer la levrette, et préférer l’amazone ou le missionnaire avec un autre.